Follow the project

  • Instagram - Recyclingtrip
  • Facebook - Recyclingtrip
  • YouTube - Recyclingtrip

Inscrivez vous à la Newsletter

CYCLEANTRIP - Tour du monde à vélo contre les déchets- cycleantrip@gmail.com - FRANCE

COMMENT EMBALLER SON VÉLO 

DANS LES TRANSPORTS
  • POUR L'AVION

Lors des voyages en avion, il est indispensable de bien emballer son vélo et ses bagages afin de protéger au maximum son équipement. En décembre 2018, j'ai effectué mon premier transfert du tour du monde depuis le Cap Vert vers le Brésil en ayant une escale au Portugal.

Sur les îles du Cap Vert, impossible pour moi de trouver un carton spécialement adapté pour le vélo. J'ai alors trouvé un grand carton que j'ai adapté pour y installer mon vélo.

J'ai simplement enlevé la roue avant de mon vélo et laisser la roue arrière pour protéger au mieux mon dérailleur, la partie la plus fragile pendant le transport. Le tout enrouler de film alimentaire et de plusieurs tours de scotch. J'ai utilisé également du papier bulle pour protéger les zones de frottements.

Pour augmenter les chances de récupérer mes bagages en bon état, lors de l'enregistrement, j'ai demandé si il était possible de les transporter en mode "Fragile", afin d'obliger une attention particulière des bagages lors des transferts (surtout lorsque l'on à une ou des escales).

J'ai également inscrit mon nom, prénom et la destination du bagage.

Les sacoches quant à elles, étaient placées dans un carton respectant les dimensions d'un bagage "normal".

J'ai alors réuni un maximum d'affaires dans 3 sacoches. La 4ème, vide, était placée sur le dessus pour prendre le moins de place possible. 

Le reste de mes affaires étaient placés dans mon sac "Ortlieb Duffle" qui est passé en bagage à main.

Je disposais également de ma sacoche de guidon avec moi dans l'avion.

C'est comme cela que j'ai pu prendre l'avion sans payer de bagage hors format.

Un simple billet avec deux bagages de 23 kgs chacun et un bagage à main de 10 kgs m'a été nécessaire. 

Malgré le bagage de mon vélo qui dépassait largement les dimensions maximums et un léger surpoids de 1 kgs sur mon bagage à main et mon second bagage, la compagnie a accepté d'embarquer mes bagages sans problème.

  • POUR LE BATEAU (VOILIER)

La grande contrainte d'un voyage en voilier, c'est de protéger ses équipements du sel. Si vous voulez retrouver votre matériel dans un bon état et pas rongé par la rouille, il est nécessaire de bien protéger pour qu'il ne soit pas au contact de l'eau de mer.

Lors de mon voyage en voilier de Dakar au Sénégal pour rejoindre l'île de Sao Vicente au Cap Vert, mon vélo est resté 4 jours attaché au centre du bateau au niveau du mât. Je n'ai pas pu le mettre à l'intérieur du bateau par manque de place. Seul mes bagages ont eu la chance de passer le voyage au sec.

Pour le protéger le mieux possible j'ai utilisé de grands sacs poubelle de 130 L. Les sacs étaient assez grands pour pouvoir y glisser chacune de mes roues. Deux sacs par roue ont été nécessaire pour doubler la protection plastique de celles-ci.

Concernant le vélo, j'ai utilisé du papier bulle ainsi que du film alimentaire pour protéger davantage les parties les plus sensibles du vélo (dérailleur, cassette, plateau, ...) La chaîne était enlevée du vélo et conservée avec mes bagages.

Le vélo quant à lui était recouvert de 3 grands sacs plastiques.

Malgré avoir tenté de protéger au mieux mon vélo, un peu d'eau s'était glissée à l'intérieur des sacs de mon vélo mais n'avait pas endommagé celui-ci. La protection s'est avérée plutôt efficace.